Puebla

Nous prenons la voie rapide pour rejoindre Puebla, la route est bonne et le paysage magnifique. Mais il faut rester concentré car les conducteurs mexicains sont à peu près les pires que l’ont ait eu à gérer. Le code de la route apparemment prévoit qu’un véhicule puisse rouler dans la bande d’arrêt d’urgence pour laisser passer un véhicule plus rapide. C’est comme ça que sur une 2 voies, on se retrouve parfois à 4 de front et si on ne se pousse pas assez vite, ils nous collent aux fesses ou nous rasent. Que la bande blanche (en l’occurrence jaune) soit discontinue, continue ou double.

Bref nous arrivons à Puebla. Grande ville mais avec un beau centre historique et une architecture originale. Dimanche matin, les rues sont désertes.

Puebla propose une large gamme de sucreries (trop sucrées) et la fameuse poterie de Talavera.

La première bibliothèque publique des Amériques date du 17ème siècle.

La machine à tortillas, moins fatiguant qu’à la main.

Une réflexion sur “ Puebla ”

  • 22 avril 2019 à 12:13
    Permalink

    Pleiins de bisous a vous deux bonne continuation nous pensons bien a vous .papa se porte bien.a bientot

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.