Sur la route du Cercle Polaire

Nous sommes en Laponie, pays du peuple Sami. Et qui dit Laponie, dit rennes et élans

Le paysage commence à changer, les arbres sont plus petits et les forêts font place à de grandes étendues de toundra.

Les lacs sont à peine en cours de dégel et il reste des plaques de neige

A Vilhelmina, la charmante dame de l’office du tourisme nous indique quelques maisons typiquement Sami. Elle a adoré notre voiture.

Sur les aires de repos, les toilettes sont chauffées et on se lave les mains à l’eau chaude. Grand luxe. Comme les bivouacs sont de plus en plus froids, on en profite pour faire un débarbouillage un peu plus confortable. Un soir, nous avions emprunté une piste forestière mais à mi-chemin de l’endroit où on pensait s’arrêter pour la nuit, la neige était trop abondante pour continuer. On a donc dormi là sans voir personne. Le matin, c’est réveil à 6h ou même avant. Zéro degrés. Difficile d’occulter parfaitement la voiture. Le soir, il fait jour quand on va se coucher, aucune idée de l’heure à laquelle la nuit se décide à tomber. On garde la nuit blanche pour notre arrivée au Cap Nord.

Le paysage se vallonne. Des panneaux annoncent des pentes à 6%. Arrivés en haut, nous sommes à 530m d’altitude…

A Arvidsjaur, nous rencontrons Ami et Tyrone. Elle est Sami, lui Suédois. Ils nous invitent à visiter un petit village Sami très bien préservé. Ami nous ouvre la porte de sa petite habitation en forme pyramidale. Traditionnellement, le feu se fait au centre et la cuisine au fond. Ils s’installent de part et d’autre du feu, sur des peaux de rennes bien sûr. Un peu plus loin, se trouve sa maison pour stocker la nourriture et faire sécher les peaux de bêtes. La serrure de la petite porte a 200 ans, tout comme la clé pour l’ouvrir. Ils sont intarissables et nous profitons de l’occasion pour leur poser toutes les questions qui nous trottent dans la tête depuis un moment.

Le petit escalier est calculé pour que les souris ne puissent pas entrer

Petit détour par une piste (ça change du bitume) pour aller voir les rapides de Storforsen. Sur 5km la rivière Pite chute de 82m et sur les 600m où nous sommes la chute est de 50m. C’est bouillonnant, sauvage et impressionnant. L’environnement est très joli avec ces gros rochers de granite vieux de 2000 ans. Au bout de cette chute, un énorme “iceberg”

Voilà nous sommes arrivés au Cercle Polaire qui marque la frontière pour le soleil de minuit lors du solstice d’été.

Nous y dormons ce soir dans nos duvets bien chauds, avec l’option grosses chaussettes

4 réflexions sur “ Sur la route du Cercle Polaire ”

  • 20 mai 2022 à 16:39
    Permalink

    Dearvva les voyageurs,

    De l’espace, de l’air, des perspectives, des horizons et j’en passe, ça fait du bien. Carine tes photos sont sublimes.
    Certaines maisons semblent de guingois, c’est normal?
    Et puis, certaines couleurs sont opalines… Normal d’ailleurs vu qu’opaline est l’anagramme de… (oui, je sais, c’est un peu tiré par les cheveux mais c’est marrant non).
    Et pour finir en beauté, comme vous avez encore de la glace à disposition, c’est l’heure d’une petite aquavit on the rocks… Kippis !

    Dikke kus

    Réponse
  • 17 mai 2022 à 20:06
    Permalink

    Joli reportage. Dommage que l’on aie pas pu voir à l’intérieur de la maison Sami.

    @ très vite de vous lire !

    Réponse
  • 17 mai 2022 à 19:36
    Permalink

    Salut,
    En 2019, on est monté par la Finlande ; on n’a pas eu froid du tout, mais le temps était souvent pluvieux, ce qui nous a d’ailleurs fait avancer plus(trop) vite. Le 7 juin, on était au Cap Nord, il y faisait froid surtout à cause du vent. Mais en redescendant, tout au fond du golfe de Botnie, les gens se baignaient dans la mer…
    Au plaisir de vous lire.
    Olivier

    Réponse
  • 17 mai 2022 à 19:28
    Permalink

    Magnifique, merci de nous faire partager votre voyage et de nous en mettre plein les yeux avec vos superbes photos.

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.