Ushuaia – Départ

Avant de quitter Ushuaia, Quentin recherche l’origine d’un bruit suspect venant d’en-dessous du plancher avant gauche.

Il ne faudrait pas que ce soit le roulement Timken du bras de suspension. Après vérification, il n’est pas en cause, ni l’amortisseur. Il semblerait que ce soit simplement la fixation du pot de suspension qui a un petit peu de jeu et un tour de clé plate 54 règle le problème. 

 

 

 

Notre première bouteille de Marly (additif essence) est vide, nous en sortons une neuve de la réserve. Dommage qu’on ne puisse pas mettre une bouteille de Malbec à la place…

 

 

Le seul choix qui nous reste à ce point du voyage, c’est de remonter vers le Nord. Direction le Chili.

Nous devons refaire une partie de la route mais aujourd’hui le soleil nous permet de voir les montagnes qui étaient dans le brouillard à notre arrivée.

    

La journée est déjà bien avancée et on décide de s’arrêter le long du Lago Fagnano, juste après la la Laguna del Indio. Il fait beau, pas trop froid, pas de vent, le soleil se couche.

  

3 réflexions sur “ Ushuaia – Départ ”

  • 11 septembre 2018 à 21:40
    Permalink

    Vous voilà donc passés par la ville la plus australe de la terre. C’est dingue! De quoi creuser quelques infos géographiques.
    Ushuaïa
    Latitude: 54° 47′ 59″ Sud
    Longitude: 68° 17′ 59″ Ouest
    Bruxelles
    Latitude : 50° 51’ 1’’ Nord
    Longitude : 4° 20’ 55’’ Est
    Les Vans
    Latitude: 44° 24′ 19 » Nord
    Longitude: 04° 07′ 55 » Est
    Et maintenant, vous me calculez l’âge du gaucho et le volume d’eau du lac Acigami.
    Ceci dit, la ville me semble nettement moins séduisante que les paysages qui, eux par contre, ne sont pas du petit Malbec (c’est plus couleur locale que de la petite bière). Epoustouflant et bravo au coup d’œil du/de la photographe. A propos Quentin, tu vois mieux avec tes lunettes… ;-)?
    Température moyenne en septembre: 0,7°, mais 2,5° en octobre, ça remonte. Tout comme vous. Plus que 7.400 km du cap Horn à la mer des Caraïbes.

    Allez, roulez jeunesse, demain est un autre jour et prenez soin de vous.

    Dikke kus

    Réponse
  • 10 septembre 2018 à 19:36
    Permalink

    Un renard, un peu fastoche à identifier et on a ça aussi chez nous ….
    Coeur gros de quitter un coin magique, nous, on a été surpris , on ne s’attendait pas à un tel paysage verdoyant, vas t’en savoir pourquoi ? en tous cas selon les photos, on partage entièrement votre coup de coeur, certain que la suite ne vous décevra pas non plus
    Vais voir si on trouve pas du Malbec ici , on le dégustera alors en pensant encore plus à vous et…on vous gardera la bouteille !!!
    Bisous

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.