Sur la route de Stavanger

Depuis quelques jours on roule beaucoup horizontalement, il faut vraiment qu’on commence à se diriger vers le sud. Par la route 7, nous rejoignons le fjord Hardanger. Il est bordé de vergers mais rien n’est mûr.

A Odda nous pouvons prendre une douche à l’office du tourisme. Faut ce qui faut.

La magnifique chute Låtefossen près de Skare.

J’aperçois sur la carte une petite route qui me plait bien. On y trouvera notre bivouac à 1000m, magnifique.

Après Sauda, on passe encore un col à 900m

La vue commence à se boucher, c’est pas bon signe.

Pour arriver à Stavanger, un tunnel de 12km, sous-marin, avec effet psychédélique.

Je n’aurais pas dû défier Odin à Bergen. Il se venge en nous envoyant un déluge de pluie pour notre visite de cette petite ville très colorée. On constate une fois encore que les Norvégiens se moquent de la pluie, ils déjeunent en terrasse…

Au sud de la ville se trouve un monument commémorant la bataille de Hafrsfjord de 872. Gagnée par le roi viking Harald Hárfagri (belle-chevelure), elle marque l’unification de la Norvège en un seul royaume sous le règne de Harald 1er. Ce sont 3 grandes épées de 10m de haut que j’ai peine à photographier car ici la tempête sévit et les petits drakkars dans le port n’en mènent pas large.

3 réflexions sur “ Sur la route de Stavanger ”

  • 19 juin 2022 à 09:27
    Permalink

    Merci pour la fraîcheur de la chute, ça marche !
    Je me demande si il existe des coins de Norvège qui ne valent pas les 3*** et le détour : choisir à son gré le bivouac qui convient tu parles d’un confort !
    Toujours aussi épatée du peu de gens partout et de l’indéniable netteté des rues , de l’habitat rien ne semble entraver le spectacle des yeux.
    Profitez encore davantage des jours à venir, ce sont hélas les derniers ….
    Bisous

    Réponse
  • 18 juin 2022 à 17:43
    Permalink

    United colors of Norway !
    C’est quand même étonnant d’avoir encore autant de neige à cette époque, car nous étions en Finlande, donc aussi haut par rapport à l’équateur, à la même époque, sans aucun névé !
    De la pluie oui, beaucoup trop, et des moustiques encore plus !!!

    Réponse
    • 18 juin 2022 à 19:21
      Permalink

      C’est la réflexion que je me faisais : vous avez eu de la neige tout le temps. France c’est la canicule
      La chute de Låtefossen et vraiment magnifique et ça nous apporte un peu de fraîcheur.

      Bonne route et à très bientôt pour cette aventure.
      Alain

      Réponse

Répondre à Annette Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.