Nouvelle Ecosse

Nouvelle Ecosse, New Scotland ou Nova Scotia comme sur les plaques d’immatriculation. C’est l’Ecosse et tout ce qui va avec, côtes sauvages battues par le vent et les pluies, whisky, bonne bière, musique celtique, les Mc Leod, Fitzpatrick, et autres Mc Donnell. 

Mais les Acadiens sont aussi très présents sur tout le territoire maritime. Installés depuis 1604, ils vivent tantôt sous le contrôle français, tantôt sous celui des britanniques. En 1755, refusant de prêter allégeance à la couronne britannique ils sont déportés dans d’autres colonies américaines ou même renvoyés en Europe.  Certains se sont retrouvés en Louisiane où on les appelait, par déformation, « cajuns ». Les conflits terminés, ils sont revenus mais pour constater que leurs terres et maisons étaient occupées par des colons anglais. Aujourd’hui, leurs descendants affichent fièrement leurs origines françaises par le drapeau bleu/blanc/ rouge décoré d’une étoile jaune représentant Marie, Stella Maris. 

Il ne nous reste que 3 jours mais on ne va pas se laisser abattre. Direction l’île de Cape Breton et le Cabot trail qui en fait quasiment le tour, en passant par le Parc-des-Hautes-Terres-du-Cap-Breton ou Cape Breton Highlands National Park. 

A Chéticamp, on trouve une cantine qui propose un excellent fish & chips et de la musique live, genre blue grass et country.

Le 14 octobre 2019, nous faisons un tout dernier bivouac au bord du Canso Canal. Etrange de se dire que c’est la dernière fois que l’on dort dans notre boite à sardines, en tout cas sur ce continent.

Pour rejoindre Halifax, nous prenons la petite route qui suit toutes les circonvolutions de la côte déchiquetée de l’est de la Nouvelle Ecosse. 

La plage de Lawrencetown

3 réflexions sur “ Nouvelle Ecosse ”

  • 21 octobre 2019 à 00:38
    Permalink

    It was a pleasure meeting you in the Ikea cafeteria. I hope you were able to make arrangements for Pti Ket to arrive home safely. I regret not having had the time to hear your story in full.

    Over the weekend, I met two other couples who, like you, are returning home from a summer of road adventures in North America. One couple is bound for Germany and the other for Switzerland. The latter were driving a Citroen Jumper. Though perhaps less demanding on one’s marriage, the Jumper can’t match the pluck of the venerable 2CV.

    Meilleurs voeux

    -Tyler

    Réponse
  • 19 octobre 2019 à 20:35
    Permalink

    On en verserait presque une petite larme !

    Réponse
  • 19 octobre 2019 à 19:41
    Permalink

    c’est ce que j’appellerais une finale en apothéose
    Superbes photos de paysages sortant du commun

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.