Halifax

Dernière étape de ce fabuleux voyage. Dernier petit plaisir, la visite de la ville d’Halifax, du front de mer à la citadelle où on aura droit au coup de canon de midi et à la relève de la garde.

En 1917, un cargo français chargé de munitions entre en collision avec un navire de secours belge dans le port. L’explosion qui s’ensuivit est considérée comme la plus forte explosion d’origine humaine jamais produite avant les bombardements d’Hiroshima Elle fit 2000 morts et des milliers de blessés. Des quartiers entiers de la ville furent littéralement rasés.

Bon, il faut bien penser au retour et un grand nettoyage de Pti-ket s’impose.

Mercredi nous passons chez le transporteur pour nous faire confirmer que notre dossier est en ordre. A notre grande surprise, ils nous disent attendre le container. Il devrait être là vendredi mais si il arrive trop tard, ce sera remis à lundi… En attendant, c’est préparation des bagages que nous emmenons en avion et rangement de l’intérieur de Pti-ket. Un grosse tempête s’abat sur la ville, donc pas de regrets de devoir rester dans la chambre d’hôtel. Par contre, chaque jour qui passe, nous voyons les prix des billets d’avion augmenter mais étant donné la situation nous ne pouvons pas les acheter pour l’instant. Vendredi matin, nous sommes à 9h chez le transporteur. A cause de la tempête d’hier, le container n’est pas arrivé… revenez à 13h. Quoi faire d’ici là? Un magasin Ikea (!) se profile au loin, direction la cafétéria pour y passer la matinée à surfer avec un café et un gros morceau de gâteau au chocolat. La tension ne retombe pas. La méditation n’aide pas non plus …

A 13h, on s’inquiétait pour rien (!), le container est là et Quentin aide le gars à sangler la deuche pour qu’elle soit confortable.

Ca y est, on se détend. Ah non, il faut encore les billets d’avion ! En cherchant bien on trouve des vols low costs à bon prix. Nous sommes maintenant à l’aéroport. L’avion décolle ce soir et demain nous arrivons en Belgique où nous allons attendre patiemment et fébrilement le cargo.

6 réflexions sur “ Halifax ”

  • 28 octobre 2019 à 20:03
    Permalink

    espérons que le cargo ne mettra pas autant de temps que pour le départ!!!! 45 jours je crois (non, je plaisante, je sais que le trajet sera plus court).
    On vous attendra avec un rôti de sanglier, car eux aussi se sont aperçu que vous étiez en vadrouille, et rôdent autour de chez vous…….

    Réponse
  • 20 octobre 2019 à 00:16
    Permalink

    Waouh !
    1 an et demi… et vous revoilà, alors bienvenue chez vous !
    A très bientôt

    Réponse
  • 19 octobre 2019 à 22:53
    Permalink

    Bonjour !
    Ici david Zoé et Mercedes de la combi jaune
    On a suivis tout votre voyage, que de kms, belles rencontres, merveilleux paysage vous avez croisé depuis notre dernière rencontre sur la route !
    Nous nous sommes de retour depuis quelques mois sur St Barth que nous avions laissé il y a 2 ans, Zoé a 3 ans maintenant et vient d’effectuer sa première rentrée ! Super bien passé
    On vous embrasse, bonne continuation,
    Los viajeros.

    Réponse
  • 19 octobre 2019 à 22:17
    Permalink

    Quel fabuleux voyage ! Vous nous avez rêvé depuis plus d’un an et demi… vive les voyages …
    Nous vous embrassons en attendant de vous revoir très bientôt.

    Les Méléos

    Réponse
  • 19 octobre 2019 à 20:21
    Permalink

    Et voila het is gedaan, tout est dit.
    Il reste plus qu a trier les milliers de photos avant de reprendre les cartes….
    Un petit break ca fait du bien. Faut juste que ca dure pas trop longtemps.

    Réponse
  • 19 octobre 2019 à 19:44
    Permalink

    …..en attendant c’est nous qui attendons fébrilement, demain, nos deux chers aventuriers….

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.