De Guerrero Negro à Ensenada

En quittant Guerrero Negro, on quitte aussi l’état de Basse Californie Sud. Nous sommes maintenant en Basse Californie – tout court.

Après avoir roulé environ 130km, un panneau nous rappelle que la prochaine station d’essence est à 219km. C’est justement à cet endroit que ce sont installés des vendeurs de combustible en jerricans mais dont la qualité est loin d’être garantie. Nous avions pris nos précautions et nous avons 20l d’essence dans la remorque.

Habituellement je n’ai pas d’amour particulier pour les cactus mais le spectacle de ces étendues infinies couvertes d’une multitude de variétés de cactus est vraiment impressionnant. On se croirait dans un jardin botanique géant.


L’état des routes, le vent latéral incessant et les paysages nous rappellent la Patagonie, cactus et guanacos en moins.

La Valle de los Cirios, ces cactus ébouriffés qui mériteraient le prix du jury dans la catégorie « cactus-le-plus-moche-de-la-terre ».

Au milieu des rochers de granite, des peintures rupestres vieilles d’une dizaine de siècles.

Nouvelle séance de selfies. Cette fois ils posent avec la grosse artillerie. Une vraie partie de rigolade.

3 réflexions sur “ De Guerrero Negro à Ensenada ”

  • 16 mai 2019 à 19:23
    Permalink

    Sur les photos de forets de cactus, il manque un fier cavalier ,avec sombrero, monté sur un âne.
    Pour l’artillerie, c’est ce qu’il me faudrait pour la chasse. Essayez de m’en ramener une !!!

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.