Le Parc Condor

Ce dimanche, nous nous rendons au Parc Condor, par un petit chemin qui longe les cultures de maïs. 

Une fondation néerlandaise (Doen) a créé ce centre de réhabilitation de rapaces et autres oiseaux de proie pour sauver ceux qui sont tombés du nid, malades ou blessés et les remettre en liberté quand c’est possible. Dans les grandes cages, quelques beaux spécimens mais nous sommes surtout venus pour la démonstration de vol libre.

L’arrière plan de la zone de spectacle est magnifique et le soigneur plein d’humour. Malheureusement les condors ne font pas partie du numéro pour des raisons de sécurité.

En redescendant on s’arrête au pied d’un arbre millénaire, El Lechero, qui marque l’emplacement sacré d’un cimetière dédié aux enfants morts sans avoir pu recevoir un nom. Les habitants viennent aussi y déposer des offrandes pour faire venir la pluie.

3 réflexions sur “ Le Parc Condor ”

  • 28 janvier 2019 à 17:05
    Permalink

    En fait, vous avez jamais vu de condors ?
    L’arbre aux enfants morts, récupération du catholicisme qui au Moyen âge voulait qu’on enterre momentanément, au plus près des églises, les enfants morts nés et donc non baptisés en espérant que la nuit ils retrouveraient un souffle de vie, on les baptisait dès lors au plus vite et un enterrement religieux pouvait avoir lieu à partir de ce moment.
    Les oiseaux ont ils une captivité décente ?

  • 24 janvier 2019 à 07:56
    Permalink

    Éléa pour Carine : « trop stylée la photo de Carine! »

Les commentaires sont fermés