Escale à Conakry

Après le Sénégal, un petit bout de Guinée.
Vers 8h hier, on longe les îles au large de Conakry. Plusieurs bateaux sont en attente, en activité ou épave, difficile à dire. Il nous faudra, comme à chaque fois, attendre 2 bonnes heures pour que la passerelle s’ouvre enfin.

Observer les manoeuvres sur le quai est toujours interessant, entre les hommes qui jettent les poubelles en vrac (atelier et ménage mélangées) dans une fourgonnette qui a visiblement beaucoup trop vécu, la gestion des amarres un peu chaotique, la grue géante mobile qui attend patiemment qu’on vienne lui changer ses batteries, les prières …
Le bonus aujourd’hui c’est la remorque Mazet (spéciale dédicace aux ardéchois) sur le quai ! Ça surprend..


L’après-midi on remarque que plusieurs personnes, dont Zlatin, s’affairent entre le quai et le bateau.   2 hommes grenouille plongent. C’est pas bon signe.  Le manège dure un moment et n’y tenant plus on demande au 3eme officier s’il y a un trou dans la bateau. Effectivement il y a un trou 😱 mais il s’agit d’une fuite d’huile au niveau de l’hélice. Le soir on se couche sans savoir si ils ont pu réparer. En tout cas, on ne partira pas à 10h comme prévu.

Ce matin, on avise le premier hublot et on doit bien constater que le paysage n’a pas changé . Le capitaine est un peu taciturne mais, inquiets, on lui demande si on va pouvoir partir. Sa réponse est simple : « il reste 40 containers à charger et il pleut…. on partira sans doute cet après-midi… ça c’est l’Afrique ». Contrariés mais rassurés sur nos chances de quitter le quai.

Il faut dire que quand nous avons demandé au Capitaine hier si nous pouvions descendre du bateau, il nous a dit ok mais pensez à prendre un « gun », c’est plus sûr. Après un court débat entre nous 4 nous avons finalement décidé que nous resterions sagement sur le bateau.
Du coup on a fait monter un agent du port pour lui acheter une carte sim et pouvoir surfer un peu.

Il semblerait que Vessel Finder ne soit pas toujours à jour. Nous essaierons d’activer notre balise une fois par jour pour laisser notre trace sur le blog.

Merci pour vos commentaires. Difficile d’y répondre à chaque fois mais ils nous font toujours très plaisir.

À bientôt de l’autre côté de l’Atlantique !