Jour J – 34 (à peu près)

Ca y est, nous avons reçu notre billet maritime pour 2 passagers et 1 véhicule.

Après avoir changé 4 fois, la date de départ est prévue pour le 8 juin mais peut encore être modifiée.

AAAFEF62-B7C2-427D-9B3C-F55C6DC4AB8ECe n’est que 10 jours avant que nous pourrons contacter l’agent Grimaldi® à Anvers pour qu’il nous confirme le jour et l’heure auxquels nous devrons nous présenter au quai d’embarquement.

Nous avons également résolu partiellement le problème de nos permis internationaux. 

Dans sa grande sagesse, l’administration française a, depuis novembre 2017, décidé de centraliser tous les services qui délivrent des titres sécurisés.
Résultat, des retards de plusieurs mois pour obtenir des documents qui étaient fournis en 2 semaines en préfecture.
Nous avions expédié nos demandes début février.
Nos permis n’arrivant pas et les avis sur les forums n’étant pas rassurants, nous en avons commandé un pour Quentin sur www.permisinternational.com et en une semaine il était arrivé.
Pour un coût de 80€, validité 2 ans, frais de port compris.
Quant au mien, je garde espoir….

Sur internet, les avis sont partagés quant à la nécessité d’avoir ce document.
Certains disent qu’ils n’en ont jamais eu besoin en Amérique du Sud mais notre transitaire nous a formellement indiqué qu’il est indispensable pour débarquer notre véhicule à Montevideo.
Dans le doute….. on préfère partir l’esprit tranquille.

Transport Maritime

Le roulier ou « Roll-On Roll-Off » ou encore « Ro-Ro » est le mode de transport le plus sûr et le plus économique des transports maritimes pour les véhicules roulants.

En fait il s’agit tout simplement d’un ferry-boat de haute mer, le chargement se fait directement par une rampe à l’arrière du bateau, cela permet d’économiser la location du container, les frais de manutention de celui-ci, et le calage du véhicule dans le container puisqu’il est réalisé avec des sangles dans la cale du navire au moment où le véhicule est stationné pour le voyage.


image

En janvier 2017 nous nous sommes mis sur liste d’attente pour réserver notre cabine. En novembre 2017, nous avons payé un acompte. Nous avons eu une date approximative de départ et le nom du cargo. Ces informations pourront varier plusieurs fois d’ici le départ.

Le port d’embarquement sera Anvers à destination de Montévidéo.

La réception est effectuée 2 jours ouvrables après l’arrivée du navire et la deuche sera chargée endéans les 2 jours ouvrables soit un délai maximum de 4 jours.

imageIl y a de nombreux transitaires qui proposent la prestation, dont Seabridge une société basée en Allemagne.
Elle s’est spécialisée dans le voyage organisé en camping-cars, l’aventure sans imprévus, dans le confort et la convivialité d’un voyage organisé qu’ils disent.

Pour une aventure avec un grand A, un petit budget et plus de convivialité, on a plutôt intérêt à s’orienter vers CCC.

CCC, ou Catalina Cargo Conseil, est une structure indépendante spécialisée en tout ce qui concerne les activités des navires cargo. Les conseils sont nombreux, la réponse aux mails est rapide et le contact téléphonique aisé. 

Pour une demande spécifique et en particulier pour les véhicules accompagnés, vous aurez plus de chance de trouver le cargo adapté à vos souhaits et à votre budget, en passant par (clic)Catalina da Silva

Notre itinéraire correspond au circuit référencé 604 chez CCC.

Navires rouliers (Ro-Ro) italiens de la compagnie Grimaldi, à destination de l’Uruguay (25/32 jours) uniquement avec véhicule accompagné.
Anvers, Belgique- Dakar, Sénégal – parfois d’autres escales africaines – Rio de Janeiro, Santos et Paranaguá, Brésil- Montevideo, Uruguay.

Fréquence = actuellement trois départs par mois.
– Embarquement uniquement en Europe et débarquement uniquement à Montevideo.
– Quel que soit le port d’embarquement en Europe, le prix sera le même.

Navires : 6 navires, 2 cabines doubles intérieures (sans hublot), lits superposés, 3 cabines doubles extérieures (avec hublot), 2 lits bas et 1 suite double extérieure (avec hublot), grand lit à bord de chaque navire. Certains navires ne disposent que de cabines intérieures.

imageLe coût d’une couchette est relativement élevé mais il faut prendre en compte que l’on est logé et nourri durant tout le temps du trajet qui est de 3 à 4 semaines pour Montevideo.

Les plus :
– Accompagner son véhicule permet de faire le chargement et le déchargement soi-même, ce qui représente une économie financière sur ces prestations et un petit plus quand on sait qu’un boite de vitesse de 2cv n’est pas comparable à celle d’un camping-car moderne.
– Arrivé à destination, il ne faut pas se préoccuper de trouver un hébergement pour la période de déchargement et de dédouanement.

Les moins :
– On n’est informé de la date probable d’embarquement que deux ou trois mois avant le départ.
– Une fois la date de départ fixée, une fourchette qui va de quelques jours à deux semaines peut encore y être appliquée jusqu’à un mois avant.
– Les places étant rares, il faut faire la réservation plus d’un an à l’avance.

Documents (à disposer au moins un mois avant départ) :
Pour le passager :
– passeport en cours de validité d’au moins 6 mois après retour
– vaccin international fièvre jaune en vigueur et obligatoire
– attestation d’assurance assistance, frais médicaux, rapatriement car il n’y a pas de médecin à bord
Pour le véhicule :
– carte grise
– permis national
– permis international pour l’Amérique du Sud
– Assurance de responsabilité civile véhicule/conducteur incluant les pays du Mercosur (Argentine, Brésil, Uruguay et Paraguay).

Sites pour suivre navires et dates :
(clic)www.grimaldi-freightercruises.com – Cliquer sur la loupe, introduire l’année de votre réservation et votre numéro de dossier (file)
(clic)www.net.grimaldi.co.uk : cliquer sur Schedules et sélectionnez South America
– si vous tapez le nom du navire sur Google, le site Marine Traffic vous donne les dernières positions du navire.