Jour J – 34 (à peu près)

Ca y est, nous avons reçu notre billet maritime pour 2 passagers et 1 véhicule.

Après avoir changé 4 fois, la date de départ est prévue pour le 8 juin mais peut encore être modifiée.

AAAFEF62-B7C2-427D-9B3C-F55C6DC4AB8ECe n’est que 10 jours avant que nous pourrons contacter l’agent Grimaldi® à Anvers pour qu’il nous confirme le jour et l’heure auxquels nous devrons nous présenter au quai d’embarquement.

Nous avons également résolu partiellement le problème de nos permis internationaux. 

Dans sa grande sagesse, l’administration française a, depuis novembre 2017, décidé de centraliser tous les services qui délivrent des titres sécurisés.
Résultat, des retards de plusieurs mois pour obtenir des documents qui étaient fournis en 2 semaines en préfecture.
Nous avions expédié nos demandes début février.
Nos permis n’arrivant pas et les avis sur les forums n’étant pas rassurants, nous en avons commandé un pour Quentin sur www.permisinternational.com et en une semaine il était arrivé.
Pour un coût de 80€, validité 2 ans, frais de port compris.
Quant au mien, je garde espoir….

Sur internet, les avis sont partagés quant à la nécessité d’avoir ce document.
Certains disent qu’ils n’en ont jamais eu besoin en Amérique du Sud mais notre transitaire nous a formellement indiqué qu’il est indispensable pour débarquer notre véhicule à Montevideo.
Dans le doute….. on préfère partir l’esprit tranquille.

Notre Projet

En juin 2018, nous embarquons à Anvers avec notre Acadeuche dans un cargo de la compagnie Grimaldi. La traversée de l’Atlantique devrait prendre une trentaine de jours, pour arriver à Montevideo en Uruguay.

En attendant la fin de l’hiver dans l’hémisphère sud, nous irons d’abord visiter les chutes d’Iguazu à la frontière Argentine/Brésil.

trajet


Ensuite, nous nous dirigerons vers la Terre de Feu en passant par des lieux dont le nom fait rêver, Bahia Blanca, Puerto Madryn, Péninsule Valdes

A Ushuaia, il ne nous restera plus qu’à mettre le cap au nord pour zigzaguer entre le Chili et l’Argentine.

Bolivie, Perou, Equateur, Colombie et Carthagène, où la fourgonnette embarquera à bord d’un ferry ou d’un cargo à destination de Colon au Panama.
Le temps du trajet de la fourgonnette nous visiterons la ville de Carthagène pour arriver à Panama City en avion.
Ce transfert est incontournable car aucune route ne traverse la région du Darien Gap.
En effet, la frontière naturelle entre le Panama et la Colombie est faite de montagnes et de jungle impénétrables.

La Panaméricaine continue sa route en Amérique centrale.
Au Mexique, nous rejoindrons sans doute la Baja (basse californie) avant de traverser la frontière des USA.

Si tout se passe comme prévu, nous ferons découvrir à notre petite fille les grands parcs américains au printemps 2019.

C’est par l’Etat de l’Oregon que se terminera notre périple à travers les Etats-Unis.


Notre route filera vers le nord, à travers le Canada pour nous amener tout au nord de l’Alaska, à Prudhoe Bay.

Il ne nous restera plus qu’à traverser le Canada d’ouest en est durant l’été indien de 2019 pour retrouver un cargo qui nous ramènera sur le vieux continent.

D’ici là, il y a encore beaucoup de boulot …

ptiket2ride, base Acadiane avant transformation
ptiket2ride, base Acadiane avant transformation