Whitehorse

Nous voilà donc sur l’Alaska Highway. Une route qui a été construite en 9 mois, juste après l’attaque de l’arme japonaise sur Pearl Harbour. Les américains étaient persuadés que la menace viendrait par l’ouest et il fallait à tout prix pouvoir amener des forces militaires en Alaska.

Des km de sapins, des lacs, des rivières et pas la moindre maison entre 2 postes de ravitaillement. C’est sauvage…

Plus on s’approche du Pôle, plus les journées sont longues. On a essayé de rester éveillés jusqu’à ce qu’il fasse noir mais à chaque fois on s’endort sans savoir à quelle heure tombe la nuit. Le matin, idem, il fait déjà clair quand on ouvre un oeil vers 4h.

Whitehorse est la dernière ville où on peut vraiment s’approvisionner, communiquer, se doucher.

Direction plein nord sur la Klondike Highway, jalonnée de petits trading posts.