Les lacs salés

Nous quittons Salt Lake par l’ouest, en longeant le Grand Lac Salé. Nos souvenirs du salar d’Uyuni en Bolivie remontent à la surface.


Sur près de 200km, la route nous fait ensuite traverser une zone ininterrompue de salars pour arriver aux Salt Flats de Bonneville.

C’est ici, à 1285m d’altitude, que depuis 1935 les records du monde vitesse sur terre sont régulièrement battus. Le premier record à été établi à 484 km/h. Les derniers en date ont été réalisés avec des moteurs électriques.


Nous bivouaquons dans les montagnes toutes proches.

Salt Lake City

Nous n’avions pas vraiment prévu de passer par Salt Lake mais quand Loïc nous a dit qu’il y serait à l’occasion d’un rendez-vous professionnel, nous n’avons pas hésité. Retrouver un copain-bateau dans notre aventure en 2cv tient de la 4ème dimension.


Mais l’inattendu ne s’arrête pas là car un de ses collègues a tenu à nous montrer à quoi ils passent leurs loisirs dans ce « far west ».

C’est comme ça que nous nous sommes retrouvés à Park City, dans un grand champ de tir à s’essayer à 4 types d’armes différentes. D’abord le ball-trap où à notre ordre (pull !) un disque de terre cuite sortait de sa boite et après plusieurs ratés nous sommes quand même arrivés à en toucher plusieurs. Sur cible fixe, tir au pistolet puis à la 22 et enfin cette arme façon sniper qui m’a laissé un beau bleu à l’épaule à cause du recul.
On s’est prêté au jeu mais plus par intérêt culturel que par réel plaisir.


L’après-midi fut plus dans nos cordes car Loïc nous a emmené visiter une distillerie de whisky. Nous avons goûté à plusieurs « Rye » différents dont un fumé très étonnant.


Il fallait bien qu’on se fasse pardonner tous ces écarts et le lendemain nous avons fait le tour des temples et églises mormones. Les Mormons sont omniprésents en Utah, tant au niveau social que politique. Grâce à la présence de Loïc, j’ai réussi à emmener Quentin au Grand Tabernacle et à écouter un petit concert avec chorale au Grand Auditorium, certes soporifique et sirupeux mais de bonne acoustique.


Nous nous sommes baladés dans les quartiers résidentiels, quasiment un religio-tour puisque s’y trouvaient les mormons, les catholiques, les presbytériens, les scientologues et même les francs-maçons. Au moins ils vivent tous en bonne harmonie.

Le Capitole

Plus sérieusement, nous avons bien profité de la douche, de la piscine, du jacuzzi et du barbecue de l’hôtel et surtout bien apprécié ces bons moments passés avec Loïc qui a plein de supers projets.