Cartagena de Indias

Notre container est réservé, nous y mettrons la deuche le 27 février et le cargo traverse le Darien Gap jusqu’à Panama le 2 ou le 3 mars. Ce jour-là, nous prendrons un avion pour Panama City où nous attendrons le feu vert pour récupérer notre véhicule. La date n’est pas encore déterminée, ce ne  sera en tout cas pas avant le 5 mars. 

Pour tout préparer et nous préserver quelques jours pour visiter Carthagène, nous décidons de parcourir les 700 derniers km en 2 jours. La route est certes jolie mais il y a beaucoup de camions qui parfois négocient mal les lacets de montagne, bloquant tout le monde dans les 2 sens. 

Tous les policiers agglutinés sur la deuche, plus personne n’est contrôlé pendant un bon moment. Merci qui ?

A Carthagène, nous descendons dans un petit hôtel dans la zone des plages de Bocagrande. La chaleur humide est terrible et une chambre climatisée n’est pas du luxe. 

Les grands immeubles, ça nous change des petits paradis verts mais bon, pas le choix pour le moment. On se rattrapera en Amérique Centrale.

Je ferai plus tard un article spécifique concernant le shipping de la deuche.

En attendant, on profite de la vieille ville, fortifiée. Le soir on revit un peu et le trajet à pieds (30´) est moins pénible.