Popayan

La route entre Pasto et Popayan est roulante mais il fait une chaleur torride et humide. On a pris 20 degrés en 1/2 journée et nous sommes descendus de 2000m.

Nous nous arrêtons à Patia pour y passer la nuit. Que des douches froides mais on s’en fiche du moment qu’on peut enlever toute cette chaleur. La nuit, nous dormons les portes grandes ouvertes et avec une moustiquaire. Nous ne sommes plus qu’à 600m d’altitude.

Mais le lendemain on commence à remonter pour arriver à Popayan, la cité blanche.

Quentin qui a cassé ses lunettes rachète une monture à 17€ chez Optica 2000 (!!) et la dame y adapte ses verres en 10´.

Sur la route, nous avons déjà eu 4 contrôles de police. On se sert la main, ils nous posent des questions sur le voyage et la voiture, ne nous demandent aucun papier et nous souhaitent bon voyage. Super sympas, mais quand même bien barricadés derrière des sacs de sable dans leur guérite et lourdement armés.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.