Ingapirca

Ces ruines appartiennent aux communautés Cañaris. Au XVeme siècle, les Incas en firent un bastion militaire et plus tard les espagnols utilisèrent la plupart des pierres pour construire les villages alentours.

Reste le chemin de l’Inca, et le Temple du Soleil, site cérémoniel et qui servait d’observatoire solaire. On retrouve les ouvertures trapézoïdales et le bel alignement des pierres comme au Machu Picchu.

Un peu plus bas dans le canyon, la falaise a pris la forme d’une tête d’Inca…

Parc National El Cajas

Nous quittons Cuenca par l’ouest et grimpons jusqu’à la Laguna Toreador. De là, partent plusieurs randonnées à travers ce parc parsemé de multiples lacs. Il est 11h, on avale quelques calories et on part pour une boucle de 4h.

Le sentier suit la courbe des collines, nous progressons sur le tapis moelleux du « Paramo » (tourbière verte andine).

A cette altitude, 3850m, les seuls arbres qui poussent sont les Quinuas, Polylepsis ou Paper trees, déjà rencontrés à la Laguna 69 au Pérou.

C’était pourtant simple, il suffisait de suivre les marques rouges sur les pierres… on a dû en rater une car on perd le sentier. C’est par là, oui mais il y a un lac de l’autre côté de la colline et j’ai pas forcément envie de le traverser à la nage (il fait 12 degrés).

Après plusieurs allers/retours, on retombe sur une trace qui pourrait être le sentier. A bout d’énergie, on revient au poste des gardes et on s’affale à l’arrière de la deuche.

L’accès au Parc est gratuit mais pour y passer la nuit nous devons payer 4 dollars par personne (ça fera 10 dollars car ils n’avaient pas de monnaie ;-)). Pour ce prix, nous avons accès au refuge équipé de lits et matelas, de quoi cuisiner et un wc/douche. Mais nous resterons dans nos 3,5m3 car il y a moins de courants d’air et surtout, il y a le chauffage !…