El Chalten

Nous sommes partis d’El Calafate après avoir consciencieusement graissé les pivots de la deuche.

Au bout de 80km à lutter contre le vent, Pti Ket se remet à crachoter. Nous nous arrêtons près d’une maison de chantier et Quentin commence à démonter le carbu, jusqu’à la pompe à essence. On commence à avoir l’habitude. Il retire le joint papier et ne laisse que l’entretoise pour profiter de toute l’amplitude de la tige de commande. Donc plus de pression pour décoller les crasses qui arrivent au robinet pointeau et qui le bloquent. 1h plus tard, les pieds et doigts gelés on repart avec 3cm de boue sous les semelles. On s’arrête un peu plus loin pour tout gratter.

Arrivés aux environs de Tres Lagos, nous nous arrêtons dans une petite station service isolée où nous pouvons faire le plein et rester dormir. 

Le lendemain, nous repartons pour El Chaltén. Il bruine, puis il neige, puis il y a du soleil.  Les montagnes enneigées se profilent au loin. Nous longeons le Lago Argentino aux eaux turquoises.

Et nous entrons dans le Parc National des Glaciers. 

La ville d’El Chalten est coincée entre les montagnes, le Rio Las Vueltas et le Rio Fitz Roy. En Tehuelche, son nom signifie « montagne enfumée  ».

 

LA station d’essence d’El Chaltén

 

 

 

 

 

Pour nous mettre en jambe, nous faisons la petite randonnée qui mène au Salto Chorillo.

      

Le ciel se dégage de plus en plus et quand nous revenons en ville, en tournant la tête, nous pouvons admirer la chaine de montagne dont le Fitz Roy et le Cerro Torre, les plus majestueux.

De notre bivouac à l’entrée de la ville nous pouvons les regarder jusqu’à la nuit tombée. Demain, nous montons au mirador pour essayer de les voir de plus près.

  

Une réflexion sur “ El Chalten ”

  • 24 septembre 2018 à 19:44
    Permalink

    Il semble que Ptit Ket a maintenant 2 mécaniciens à bord !!! et cela ne semble pas être superflu.
    Pas de tout repos cet hiver 2018, mais vous avez une compensation royale, après le parc Torres, le parc des glaciers est encore plus fabuleux, en ouvrant la fenêtre, demain votre réveil sera l’aube d’une journée de merveilles
    On partage pleinement

Les commentaires sont fermés